• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Vive les réseaux sociaux

Vive les réseaux sociaux - Louis Gagné

Avec ce magnifique soleil qui brillait depuis le début de la semaine, mais dont je n’avais pas pu profiter, je n’avais qu’une envie, sortir et me promener. Les rues de la ville, à la fin d’une belle journée, sont encore chaudes, et pleines de passants. Cette ambiance me rappela, quelques instants, celle de l’Italie, où j’étais allé quand j’avais quatorze ans. Les effluves de thym, dans les collines, la sécheresse de la terre, poudreuse et qui recouvrait d’une fine poussière mes chaussures, la lumière dure et forte du soleil, aux environs de midi, tout me revint. Je n’avais pas songé à ce voyage depuis longtemps. J’avais pris quelques photographies pendant mon séjour. Mes parents m’avaient emmené avec eux pour que je découvre Rome, mais aussi les paysages des Pouilles, où nous étions restés plus de trois semaines. Même si je ne comprenais pas la langue, au début, j’avais rencontré de jeunes Italiens très sympathiques.

Vittorio et Aldo avaient été des guides autant que des amis, mais je n’avais plus eu de nouvelles d’eux depuis au moins deux ans. Je les avais conviés à venir chez moi, mais je savais que le voyage était difficile à organiser pour l’un comme pour l’autre. Ils avaient des professions qui les empêchaient de partir de leur pays pendant trop longtemps. J’ai essayé de retrouver leur contact dans le répertoire de mon téléphone. Ils n’étaient plus présents dans ma liste, ce qui pouvait s’expliquer par mon changement récent de téléphone cellulaire. Lorsque j’avais déplacé mes données sur mon nouvel appareil, j’avais constaté que certaines me manquaient. J’avais effectué un second transfert, mais je n’avais pas vérifié si j’avais tout récupéré. J’avais certainement perdu leurs coordonnées pendant cette opération.

Comme j’avais voulu faire un détour avant de rentrer chez moi, j’avais fait toutes ces manipulations sur Internet de la terrasse d’un café, où je profitais des derniers rayons du soleil et de cette atmosphère estivale. Je vis que j’avais un Examen des dents Boisbriand de prévu pour la semaine suivante. J’ai aussi constaté que, sur mon réseau social, deux invitations m’avaient été envoyées pour découvrir de nouveaux amis. Curieux, j’ai regardé leur profil, et je me suis aperçu que l’une des deux invitations émanait de Vittorio. Le hasard avait voulu que la chaleur de cet été soit propice à me remémorer les instants que j’avais passés en sa compagnie, et que, dans un même temps, je puisse avoir de nouveau un contact avec lui.

À propos de l’auteur :

author

Ma devise : travaillez, investissez et vous aurez des résultats! C’est ce qui m’a permis d’être aujourd’hui un entrepreneur prospère et un homme heureux en ménage. Car pour moi, tout doit être travaillé et même dans les moments difficiles, il est interdit de baisser les bras. Ce blogue, c’est cette vision de la vie au quotidien – à travers mes expériences. Bienvenue dans ma vision, bienvenue dans ma vie! Je vous garanti (ou presque!) la réussite.