• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Quand les blogs ne sont pas mis à jour

Quand les blogs ne sont pas mis à jour - Louis Gagné

J’étais allé rendre une visite à une ancienne collègue, qui avait le don de masser bien mieux que la plupart des kinésithérapeutes de ma connaissance. Elle avait acquis ce don, lors d’un voyage en Inde, où elle avait rencontré pendant sa période mystique, un gourou qui lui avait révélé quelques-uns de ces talents cachés. Elle en était revenue avec, ce que j’ai appelé des doigts de fées, qui convenaient très bien à mon dos particulièrement, et aussi parce que c’était un des meilleurs massages que je connaisse. Je savais que depuis son retour, elle avait créé un blog pour raconter son échange d’expériences dans le monde, et qu’elle recevait souvent des personnes de divers horizons, à qui elle offrait des cours de massage chez elle. Elle avait dans l’idée, que la perfection d’un don, ne pouvait se faire que par l’échange d’expériences venant de savoir, récoltés de tous bords. Je souhaitais à chaque fois que je la retrouvais, que son don de massage avait reçu une amélioration quelconque, venant d’on ne sais où, profitable à mon corps, de ma tête jusqu’aux doigts de pied.

Je n’étais pas encore arrivé chez elle, que je me délectais du bien qu’allaient recevoir mes muscles qui se détendaient au fur et à mesure que je m’approchais de sa maison. C’était pour moi, plus que de simples massages, carrément la meilleure thérapie. Lorsque je sonnais, je fus reçu par une petite dame assez vieille, et qui devait certainement venir du Laos, à en croire les derniers articles du blog. Plus loin, ma collègue me recevait, suivie d’une grande dame allemande. Elles m’accompagnaient dans la pièce où j’avais l’habitude de recevoir mes doux soins de massage. Quand je vis l’Allemande me serrer de trop près lorsque je m’allongeais sur la table de massage, je m’apercevais que mon visage faisait une grimace crispante. Comme si son visage était figé à la suite d'une injection acide hyaluronique. Je regardais ma collègue qui avec un air béat, que seuls les drogués de la méditation savent renvoyer lorsque l’on exprime une inquiétude.  Elle avait changé de méthode. Pour ce qui était des massages, elle n’était plus qu’une intermédiaire. Ça, je ne l’avais pas lu sur le blog. Une minute plus tard, la vieille Laotienne me sautait dessus, sûrement pour se venger d’une vieille rancune qui m’était inconnue, car je repartais chez moi en taxi, tant j’avais la tête qui tournait en les quittant. Le lendemain, mon réveil fut aussi pénible qu’après une première journée de ski intensif. Je n’avais même pas eu le courage de lever le pied de trois centimètres pour le poser sur la balance. Je ne me fierai plus jamais aux blogs.

À propos de l’auteur :

author

Ma devise : travaillez, investissez et vous aurez des résultats! C’est ce qui m’a permis d’être aujourd’hui un entrepreneur prospère et un homme heureux en ménage. Car pour moi, tout doit être travaillé et même dans les moments difficiles, il est interdit de baisser les bras. Ce blogue, c’est cette vision de la vie au quotidien – à travers mes expériences. Bienvenue dans ma vision, bienvenue dans ma vie! Je vous garanti (ou presque!) la réussite.