• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Faire une beauté à la maison

Faire une beauté à la maison - Louis Gagné

J’avais des gros travaux à faire sur ma maison, mais je ne connaissais pas toutes les techniques du bâtiment qui étaient requises pour le réaliser. Je voulais changer fondamentalement mon habitation et les matériaux employés dans la cuisine, notamment. J’avais eu accès à de nombreux témoignages et documents qui militaient en faveur d’une construction respectant l’écologie. J’avais demandé à ma mère de s’occuper de mes enfants ce jour-là, mais elle ne pouvait les prendre qu’en fin de matinée. Elle avait une injection de botox Montreal de prévue. Je proposais à mes filles de regarder avec moi les différents choix qui s’offraient pour refaire notre maison. Ma femme était en déplacement pour son travail et je voulais lui présenter une ébauche de ce que je comptais entreprendre dès son retour.

Je lus sur un site très intéressant, que les bois en aggloméré des armoires de cuisine dégageaient des substances nocives pour l’être humain et pour son environnement. Je pris une adresse d’un artisan qui faisait des cuisines sur-mesure en bois massif. Je l’ai tout de suite appelé, pour qu’il passe au plus vite évaluer les travaux que je lui demanderais d’effectuer. J’avais aussi acquis des équipements pour réduire la consommation d’eau. Tous mes robinets en possédaient. Dans les conseils qui étaient exposés sur Internet, je notais que la rénovation de mon sous-sol, permettrait d’assainir la maison. En effet, ce lieu a une tendance à posséder des moisissures qui peuvent se propager.

Bien sûr, les boiseries et les peintures des chambres et du salon étaient toutes à refaire. Je pris aussi un rendez-vous avec un peintre qui, selon un de mes voisins, n’utilisait que des peintures et enduits naturels. Une petite note en bas de page, sur un article que je lisais en ligne, renvoyait sur un texte traitant des déchets nocifs. Mon attention fut attirée par la possibilité d’apporter à un centre de tri, les meubles de ma cuisine pour qu’ils soient recyclés et utilisés, par exemple, comme moyen de chauffage.

J’avais aussi envie de réutiliser mes anciens fauteuils et de les transformer. Le tissu qui les recouvrait était vieux et usé et j’avais eu, lors d’une promotion dans un magasin de décoration, des mètres d’un coton beige chiné, qui ressemblait à un drap ancien en lin, sans l’aspect froissé. Je me mis à l’ouvrage pendant que ma mère s’occupait de mes enfants et, quand ils sont rentrés, le fauteuil avait complètement changé. Ce fut le début d’une nouvelle façon de vivre.

À propos de l’auteur :

author

Ma devise : travaillez, investissez et vous aurez des résultats! C’est ce qui m’a permis d’être aujourd’hui un entrepreneur prospère et un homme heureux en ménage. Car pour moi, tout doit être travaillé et même dans les moments difficiles, il est interdit de baisser les bras. Ce blogue, c’est cette vision de la vie au quotidien – à travers mes expériences. Bienvenue dans ma vision, bienvenue dans ma vie! Je vous garanti (ou presque!) la réussite.