• Facebook
  • Twitter
  • Google +

C’est beaucoup de travail d’être papa

C’est beaucoup de travail d’être papa - Louis Gagné

Mère était la seule femme de la maison. Papa, moi et mes 2 autres frères, on lui a certainement rendu la vie difficile de temps en temps, si je tiens compte de tout ce que mon épouse doit assumer toute la journée. Pourtant, je n’ai pas une seule fois, entendu ma mère se plaindre de quoi que ce soit. C’est ça être maman peut-être. Notre père non plus ne semblait jamais fatigué ou nerveux. Nous avons vécu notre adolescence dans la joie, le bonheur et la sérénité, surtout que notre famille était aussi soudée que de la roche. Jamais je ne me suis dit que c’est compliqué d’être parent. Notre fille a 5 ans, et notre petit dernier a 2 ans et demi. Jusqu’à la semaine dernière, je n’ai jamais su que c’était un vrai boulot que de s’occuper d’un enfant. D’habitudes, mon rôle est de m’assurer que rien ne manque à la maison, de jouer avec les enfants, les amener au parc, leur offrir des cadeaux, et tout ce qu’ils ont besoin. Tout ça, c’était facile. C’est leur mère qui fait tout le reste, et moi, j’ai toujours cru que pour elle aussi, c’était facile. Elle a ce qu’il faut pour être une maman formidable. S’il y avait une médaille à distribuer aux meilleures mamans du monde, elle en aurait reçu une à chaque année. Elle leur fait prendre leurs bains, les habille et les coiffe, prépare leur repas, les conduits à l’école et à la garderie, et ne rate jamais un conseil des parents. L’autre jour, ma femme m’a appris à faire des tresses et je m’en suis arrêté au premier nœud. À la voir faire pourtant, cela n’avait pas l’air d’être compliqué. Bof, après quelques entraînements, et des cris de douleur de notre fille, j’ai fini par comprendre le mécanisme. Je suis fort en natte et en tresses maintenant, un vrai champion. Le bain aussi, je sais faire, ainsi que la cuisine, même si je suis encore loin de pouvoir remplacer ma femme. Ce qui a été compliqué, c’est de les habiller. Notre fille détestait tous les vêtements que je lui mettais, et notre fils ne fait que courir partout dans la maison chaque fois qu’on essaie de lui mettre quelque chose sur le dos, et s’il n’y avait pas sa sœur pour faire diversion, il resterait nu toute la journée. Ma femme n’a été absente qu’une semaine pour traiter une couperose, et j’ai l’impression que cela a duré une éternité. Je suis soulagé qu’elle soit de retour.

À propos de l’auteur :

author

Ma devise : travaillez, investissez et vous aurez des résultats! C’est ce qui m’a permis d’être aujourd’hui un entrepreneur prospère et un homme heureux en ménage. Car pour moi, tout doit être travaillé et même dans les moments difficiles, il est interdit de baisser les bras. Ce blogue, c’est cette vision de la vie au quotidien – à travers mes expériences. Bienvenue dans ma vision, bienvenue dans ma vie! Je vous garanti (ou presque!) la réussite.